Les États de l’UEMOA préoccupés par la question de l’entretien routier

La Banque ouest-africaine de développement (BOAD) a abrité, du 07 au 08  septembre 2015, un atelier destiné à valider une  étude portant sur le thème « Entretien routier dans les pays de l’UEMOA : bilan des 50 dernières années et perspectives ». La cérémonie d’ouverture de l’atelier a été co-présidée par Monsieur Ninsao GNOFAM, Ministre togolais des Infrastructures et des Transports, et Monsieur Christian ADOVELANDE, Président de la BOAD, en présence des représentants des Etats membres de l’UEMOA, et des partenaires techniques et financiers.

« La BOAD est préoccupée par l’entretien des infrastructures routières dans nos pays en raison des ressources importantes qui sont mobilisées pour leur réalisation et au vu de leur dégradation prématurée suite à un sous-entretien », a indiqué Monsieur Christian ADOVELANDE. En effet, la situation des infrastructures routières dans ces Etats reste fortement caractérisée par une détérioration rapide et par l’insuffisance des financements publics pour leur entretien, entraînant une augmentation notable des besoins réels d’entretien. Dans la plupart des cas, ces besoins n’ont pas été suffisamment couverts pour maintenir l’ensemble du réseau routier en bon état.

C’est à la demande des Etats que l’étude sur l’entretien routier a été menée. L’atelier a examiné les recommandations formulées par le consultant commis à cette tâche. Au terme des travaux, plusieurs recommandations ont été retenues, notamment :

  • au titre des recommandations aux Etats membres de l’UEMOA: le renforcement de l’autonomisation des fonds d’entretien routier; l’organisation d’une table ronde des bailleurs de fonds sur la prise en charge des besoins supplémentaires de financement, en associant les opérateurs économiques dont les activités affectent le réseau routier ;  l’application stricte du Règlement 14 de l’UEMOA, conformément au plan d’actions adopté le 19 juin 2015 à Ouagadougou.
  • au titre des recommandations à l’attention de la Commission de l’UEMOA: la modernisation des postes de péages/pesages, avec la possibilité d’usage d’équipements permettant un mode de paiement électronique simple et efficace. Le système GIM-UEMOA pourrait servir de modèle;   le lancement d’une étude pour la création d’un fonds régional dédié à l’entretien routier.
  • au titre des recommandations aux partenaires techniques et financiers: la sensibilisation des Etats à la mise en place de fonds d’entretien routier de 2ème génération ;  le soutien aux Etats dans l’application effective en vue de la mise en vigueur du Règlement, conformément au plan d’actions 14 adopté le 19 juin 2015 à Ouagadougou.

Les interventions de la BOAD dans le domaine des infrastructures de transport dans l’UEMOA au 30 juin 2015 s’élèvent à 1 284, 254 milliards  de FCFA, soit 37,71% de ses concours globaux, dont le  montant s’établit à 3 405, 214 milliards de FCFA. Ces concours ont permis de financer une quarantaine de projets pour un linéaire total de 4 475 km de routes. Elles ont concerné essentiellement le bitumage ou la réhabilitation de routes inter-Etats et nationales pour favoriser le désenclavement extérieur et intérieur des pays membres.