Soutien au secteur privé

Convaincue que le secteur privé doit être le véritable moteur de développement et la principale source de croissance économique, de création de richesses et d’emplois dans les pays de l’UEMOA, la BOAD, à la faveur des politiques économiques engagées par la plupart des Etats membres, a continuellement adapté, intensifié et diversifié son action en faveur de la promotion et du financement de l’investissement productif privé.

Principaux axes et étapes d’évolution de la stratégie de la BOAD pour la promotion et le financement du secteur privé

  • Définition en décembre 1990 d’une « Stratégie pour la promotion et le financement du secteur privé » ; 
  • Création en 1991 d’un département spécifique chargé de la promotion et du financement du secteur privé pour la mise en œuvre de sa stratégie opérationnelle;
  • Diversification des lignes de refinancement et amélioration de leurs conditions d’utilisation (lignes de crédit, avances globales spécialisées, accords-cadres de refinancement et lignes de crédit-bail) ; 
  • Appui à l’organisation de la profession du crédit-bail, à la création en 1995 de l’Association ouest-africaine des sociétés de crédit-bail et à l’harmonisation du régime fiscal du crédit-bail ; 
  • Contribution à la diversification et à l’approfondissement du système financier de l’Union (mise en place de CAURIS Investissement, de CAURIS Croissance en 2006 et du Fonds GARI en 1995, émissions d’emprunts obligataires dès 1993 et animation du marché financier, participation à la création de la Bourse Régionale de Valeurs Mobilières et promotion du microcrédit) ; 
  • Adaptation des procédures d’approche du secteur privé (relecture des textes opérationnels, accélération de l’instruction et création d’un Comité de présélection de projets) ; 
  • Renforcement de l’assistance technique aux opérateurs économiques privés pour l’amélioration de l’environnement du secteur privé (appui à la définition de stratégies nationales et à l’organisation de tables rondes sur le secteur privé) ; 
  • Mise en place d’un produit de garantie d’émissions d’emprunts obligataires des entreprises dans le cadre du rôle structurant de la BOAD et d’apporteur de confiance sur le marché financier régional ; 
  • Mise en place d’un service de conseil financier, d’arrangement, de financements, de levée de fonds et de syndication.

Depuis le démarrage de ses activités opérationnelles en janvier 1976, sur un cumul d’engagements nets de  7 825 milliards FCFA au 30 juin 2023, la BOAD a consacré environ 26.2 % au secteur privé, soit  2 046.3 milliards FCFA.

Actualités
Événements

ATIDI et la BOAD signent un contrat pour la couverture du portefeuille de prêts non-souverains de la Banque afin de renforcer les investissements dans les secteurs économiques clés