BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT

Rapport Annuel

2018

Description du projet

RAPPORT ANNUEL 2018

COUVERTURE RAPPORT ANNUEL

En 2018, les activités de la Banque se sont déroulées dans un environnement économique et social favorable. Au sein de l’UEMOA, en effet, le dynamisme économique amorcé depuis 2012 s’est poursuivi au cours de l’exercice, avec un taux de croissance de 6,6%. Celui-ci a été porté, tant par le secteur tertiaire (activités bancaires, commerce), que par la mise en œuvre des programmes nationaux ou régionaux de développement, en particulier les programmes d’investissements agricoles et ceux de modernisation des infrastructures à caractère structurant.

Dans ce contexte, la Banque a poursuivi son soutien aux économies par la mise à disposition de financements d’un montant global de 426,8 milliards FCFA. Les prêts et autres concours ainsi consentis favoriseront la mise en œuvre de projets d’investissement, dans des domaines divers, notamment les infrastructures de transport, l’agriculture, l’énergie, l’industrie et la promotion des PME / PMI. Les financements de l’exercice portent le cumul des engagements nets de la Banque à 5 311 milliards FCFA au 31 décembre 2018, pour 1 149 opérations, avec un taux de décaissement cumulé de 62,3%.

En matière de mobilisation de ressources, la notation « investment grade », confirmée par les agences Moody’s et Fitch Ratings, à l’issue de la revue annuelle 2018, donne à la Banque un accès, dans de bonnes conditions, au marché financier international. Néanmoins, l’institution continue d’entretenir des relations fructueuses de coopération avec les partenaires au développement. Dans ce cadre, deux conventions bilatérales ont été signées, pour un montant global de 45 millions de dollars US (25,4 milliards FCFA). La Banque a poursuivi par ailleurs la mobilisation de ressources auprès des fonds environnementaux internationaux (FEM, FA et FVC). Les ressources mobilisées dans ce cadre, sous forme de dons, servent à la préparation ainsi qu’au financement de projets sobres en carbone et résilients vis-à-vis des effets du changement climatique.

 

Rapport Annuel 2018

Retour en haut